Les Coursiers Stéphanois face à UBER et compagnie !

Avant l’entreprenariat, Antoine aujourd’hui âgé de 28 ans, étudiait la comptabilité et la sociologie. Passionné de vélo, il a ensuite commencé à travailler pour les géants de la foodtech après ses études.

L’association Les Coursiers Stéphanois est née en 2019, à l’issue d’une envie d’Antoine de poursuivre ce travail dans de meilleures conditions, notamment loin de l’auto-entreprenariat et du paiement à la tâche, conditions qu’il a connu pendant plusieurs années. C’est ainsi qu’avec son ami Anthony Sagot, ils fondent l’association avec l’objectif d’aboutir à une coopérative de livraison à vélo possédée par les coursiers. Le désir lors de sa création est de poursuivre le travail de livraison hors des plateformes ubérisées dans de bonnes conditions de travail, et ce, tout en mobilisant la population sur l’intérêt de la pratique du vélo en ville.

En partie grâce à un financement sous forme d’apport associatif de France Active Loire, l’activité a débuté en 2020 pour Les Coursiers Stéphanois. L’association propose alors plusieurs services :

  • Une livraison à vélo de colis pour les professionnels ou les particuliers : à l’aide de matériel spécifique, comme des vélo-cargos, une remorque ou encore des caisses de transport, elle livre les clients de l’économie sociale et solidaire ou encore des acteurs économiques notamment ceux du circuit court.
  • Une réalisation de stands d’informations mobiles

Depuis début février 2021, l’association a développé une alternative locale, éthique et écologique de livraison de repas à domicile uniquement à vélo. Ce projet consiste à la fois à valoriser la pratique du vélo, mais également le respect des livreurs et des restaurateurs. De ce fait, l’association Les Coursiers Stéphanois, a décidé de proposer aux restaurateurs une solution digitale qui passe par le biais d’une application CoopCycle permettant de faire le lien entre le consommateur, le client et le restaurateur.

Retrouvez Les Coursiers Stéphanois sur Internet, sur Instagram ou encore Facebook !

Vous pouvez aussi les contacter par mail : contact@coursiers-stephanois.fr ou par téléphone au : 07 77 03 93 46

Enfin, vous pouvez télécharger l’application CoopCycle, disponible sur Android et iOS.

Les roseaux de l’insertion

Vincent PARET

Gérant d’Oasure

Écologie et insertion

Concilier écologie et insertion ? Oasure prouve que c’est possible en employant plusieurs personnes en insertion sur des chantiers innovants : épurer les eaux grâce aux rhizomes du roseau.

Saint-Just-Saint-Rambert 42170
Écologie et insertion

L’épuration naturelle en innovant
Le roseau plie, ne rompt pas, et épure. Vincent Paret s’en rend compte en 2004, au sein de sa structure de maraîchage bio Oasis, à Saint Just Saint Rambert dans la Loire.
« On a commencé à s’intéresser à la question de la phyto-épuration, on en parlait entre nous. On a décidé d’expérimenter une activité complémentaire au panier de légumes bio: la pépinière de roseau. Il se trouve qu’on était en même en contact avec le CEMAGREF /INRA, devenu IRSTEA, qui souhaitait développer la filière pour répondre aux nouvelles normes de rejet des eaux usées. On a constaté qu’il y avait un gros retard en France, notamment dans les milieux ruraux, donc on s’est positionnés. On a développé notre propre pépinière, au services des communes de la ruralité». Le concept prend. La démarche répond à un besoin non couvert, innove et souffre de peu de concurrence et la demande double chaque année pendant quatre ans. Vincent Paret sépare alors son activité de maraîchage et de culture de roseaux pour créer OASURE en 2008, dédié entièrement à la phyto-épuration. La structure est une entreprise d’insertion, sous statut SARL, qui emploie aujourd’hui 11 salariés.
Coupe Mégafascines
Le roseau pousse

Oasure allie social et écologie en devenant à la fois un Atelier Chantier d’Insertion et une Entreprise d’Insertion. Affiliée au réseau d’insertion Jardins de Cocagne, la structure diversifie ses activités sur la production et vente directe de plants, le lombri-compostage des roseaux, l’entretien des stations d’épuration, la renaturation de berges de rivières, d’espaces verts… France Active intervient dans cette phase de développement avec une garantie de 70 % sur un prêt bancaire de 35 000 euros, deux prêts solidaires de 25 000 euros et 15 000 euros. En 2019, pour financer ses investissements en matériel (camions, bassins), la structure sollicite à nouveau France Active Loire pour garantir un nouveau prêt. « On a modernisé la partie technique, ce qui a demandé des investissements réguliers. A chaque fois, on a pu collaborer avec France Active, ce qui nous a permis d’avancer auprès des banques, mais aussi sur l’accompagnement à notre stratégie de développement ».

Faire face à la crise : le prêt Relève Solidaire

Si le secteur de l’épuration écologique n’a pas été durement touché par la crise, les partenaires et clients de la structure l’ont été. Diverses commandes ont été décalées pendant la crise sanitaire, mettant en tension la trésorerie d’Oasure. Vincent Paret se tourne alors vers France Active Loire et bénéficie d’un Prêt Relève Solidaire pour faire face à ses difficultés. « On avait le plus grand chantier de notre histoire, sur un bassin de loisirs de 4km de pourtour, soit 100 000 roseaux. Le COVID a décalé nos travaux. Cela a déstructuré notre trésorerie, notre stock… on avait un risque financier, que nous a permis d’atténuer le Prêt Relève Solidaire. On peut repartir sereinement ». Le prêt de 30 000 euros est échelonné sur 36 mois et Oasure appelle une autre entreprise d’insertion en renfort sur le chantier : la relance par la coopération solidaire dans les territoires.


Site internet

A bénéficié

d’un prêt Relève solidaire de

30 000€

de plusieurs garanties de

95 250€

de prêts solidaires de

80 000€

A été accompagné par

France Active Loire

Depuis 2008

C’est ici ?

Autres stories


[bloc_ajax params="{count:7,ess:0}"]

Toutes les stories

<i>Comptoir de campagne</i> redynamise nos villages

[vc_section css=".vc_custom_1510331399657{background-color: #01caaa !important;}" el_class="section-stories-top"][vc_row el_class="btn-sharing"][vc_column width="1/12"][/vc_column][vc_column width="4/6"][vc_empty_space height="15px"][vc_acf field_group="1128" field_from_1128="field_59df5ab9bfbe5" el_class="font-montserrat-medium txt-black name"][vc_acf field_group="1128" field_from_1128="field_59df5afcbfbe6" el_class="font-zilla-bold-italic txt-white fonction"][vc_column_text el_class="txt-black secteur-activite"]Revitalisation des villages[/vc_column_text][vc_acf field_group="1244" field_from_1244="field_59e764fb55f9c" el_class="txt-white temoignage"][vc_empty_space height="15px"][/vc_column][vc_column width="1/6" el_class="profil-box"][vc_single_image image="12176" img_size="full" alignment="center" el_class="profil"][/vc_column][vc_column width="1/12"][/vc_column][/vc_row][/vc_section][vc_section full_width="stretch_row" css=".vc_custom_1510396755057{background-color: #ffffff !important;}"][vc_row full_width="stretch_row" css=".vc_custom_1507190362854{background-color: #ffffff !important;}"][vc_column width="1/12"][/vc_column][vc_column width="4/6" css=".vc_custom_1507733071891{padding-right: 8% !important;padding-left: 8% !important;}" el_class="btn-sharing"][vc_empty_space height="10px"][vc_custom_heading source="post_title" use_theme_fonts="yes" el_class="font-montserrat-medium"][vc_separator][vc_column_text]Jonage 69330
Revitalisation des villages[/vc_column_text][vc_separator][vc_column_text]« Un village sur deux n’a plus de commerce en France »
Pour Virginie Hils, tout commence lors d’un “marathon de l’innovation WAOUP” à Lyon en 2015. Occupant des fonctions marketing dans l’agroalimentaire, elle est invitée à participer à des tables rondes de l’évènement. Elle choisit le sujet “un village sur deux n’a plus de commerce en France”. « Ça m’a parlé immédiatement, j’y voyais du sens ». Le thème continue de l’intéresser par la suite. Elle en parle autour d’elle, rencontre du monde… et progressivement sa volonté de créer une structure pour répondre à cette problématique se renforce. « En rencontrant des gens on a vu que les villages perdaient tous leurs services et devenaient villages-dortoirs ».
Elle veut redonner de la vie, du tissu social et leur charme à ces villages. « C’est dommage parce que malgré tout, les gens ont envie d’autre chose que la vie urbaine, les villages que l’on visite ont très souvent une population en croissance mais pas forcément les commerces et services qui vont avec. » C’est à ce moment que le déclic survient : « Je voulais travailler sur un nouveau mode de distribution plus juste entre producteurs dans un projet qui favorise l’artisanat et le savoir-faire locaux, ramène des services de proximité et un lieu de vie au coeur des villages. »[/vc_column_text][vc_column_text]Pour les comptoirs, y croire, ça compte
C’est le moment de se lancer. Le concept est de mettre les moyens de communication et de commerce modernes au service du produit local, de l’authenticité et du circuit court. Les comptoirs doivent proposer un service d’épicerie, mais aussi remplir une fonction de service et de lien social (presse, conciergerie, permanences hebdomadaires pour médecins, esthéticiennes, assurance, médiation sociale, …). L’aventure démarre avec un comptoir dans la Loire, à Champdieu. Le groupe La Poste est le premier partenaire du projet, puisque la boutique s’installe en reprise d’une agence postale souhaitant se transformer : « Il faut parfois ne pas réfléchir pour se lancer dans l’aventure entrepreneuriale : le maire et La Poste nous ont suivi sur la base d’une présentation du projet ».
La Région Auvergne Rhône-Alpes soutien le projet au travers d’une subvention. L’agence s’étoffe de produits locaux et d’une offre de services. Un an après, les résultats sont bons : il est temps de se développer.
France Active Auvergne Rhône-Alpes à travers Rhône-Développement Initiative, les accompagne sur un prêt à l’innovation de 80 000 euros, doublé d’une garantie d’emprunt bancaire. Cela permet l’ouverture d’un deuxième magasin ainsi que la boutique en ligne.[/vc_column_text][vc_column_text]Un véritable modèle de redynamisation des villages
Le succès est plus que jamais au rendez-vous pour ce modèle qui répond de manière simple mais avec acuité aux besoins des territoires.
La structure embauche. L’idée est maintenant d’essaimer le système, en mettant à disposition, par territoire, les moyens pour l’ouverture de 5 à 6 magasins, avec un approvisionneur en circuits courts. « Les savoir-faire, l’artisanat, les spécificités locales sont tellement riches et divers, que quand ils permettent en plus de redynamiser des villages et d’y recréer une vie sociale agréable, ce projet est un véritable bonheur à mener ». Nul doute que fleuriront d’autres Comptoirs dans nos campagnes à l’avenir.[/vc_column_text][vc_video link="https://vimeo.com/502288347 " el_width="90" align="center"][vc_btn title="Site internet" color="vista-blue" align="center" link="url:https%3A%2F%2Fcomptoirdecampagne.fr%2F||target:%20_blank|"][vc_custom_heading text="Se relancer après la crise sanitaire" font_container="tag:h2|text_align:center" use_theme_fonts="yes" el_class="font-zilla-bold-italic arrow-green-bottom title-padding"][vc_empty_space height="30px"][vc_video link="https://vimeo.com/433626187" el_width="90" align="center"][/vc_column][vc_column width="1/6"][vc_row_inner css=".vc_custom_1510331033335{background-color: #01caaa !important;}" el_class="stories-side-top"][vc_column_inner][fancy_heading h1="0" title="A bénéficié"]de plusieurs garanties de[/fancy_heading][vc_acf field_group="1128" field_from_1128="field_59df5b40bfbe7"][vc_acf field_group="1128" field_from_1128="field_59df5bb7bfbe9"][fancy_heading h1="0"]d’un prêt solidaire de[/fancy_heading][vc_acf field_group="1128" field_from_1128="field_59df5b88bfbe8"][vc_acf field_group="1128" field_from_1128="field_59df6b826fc4e" el_class="fancy_heading"][vc_acf field_group="1128" field_from_1128="field_59df5c2abfbea"][/vc_column_inner][/vc_row_inner][vc_row_inner el_class="stories-side-bottom"][vc_column_inner][fancy_heading h1="0" title="A été accompagné par"][/fancy_heading][vc_acf field_group="1128" field_from_1128="field_59df5c4abfbeb"][vc_acf field_group="1128" field_from_1128="field_59df5c80bfbec"][fancy_heading h1="0" title="En 2017"][/fancy_heading][/vc_column_inner][/vc_row_inner][/vc_column][vc_column width="1/12"][/vc_column][/vc_row][/vc_section][vc_section full_width="stretch_row" css=".vc_custom_1507214196970{background-color: #ffffff !important;}"][vc_row][vc_column][vc_empty_space height="30px"][vc_custom_heading text="C'est ici" font_container="tag:h2|text_align:center" use_theme_fonts="yes" el_class="font-zilla-bold-italic arrow-green-bottom title-padding"][vc_empty_space height="30px"][/vc_column][/vc_row][vc_row full_width="stretch_row_content_no_spaces"][vc_column][vc_column_text][map zoom="7" height="400" border="0" lat="45.7965175" lng="5.0475625" icon="3231"][/map][/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][/vc_section][vc_section full_width="stretch_row" css=".vc_custom_1507158369201{border-top-width: 1px !important;border-top-color: #1c1c1c !important;}"][vc_row full_width="stretch_row_content"][vc_column][vc_empty_space height="30px"][vc_custom_heading text="Autres Stories" font_container="tag:h2|text_align:center" use_theme_fonts="yes" el_class="font-zilla-bold-italic arrow-green-bottom title-padding"][vc_empty_space height="30px"][/vc_column][/vc_row][vc_row full_width="stretch_row_content_no_spaces"][vc_column][related_post_fa posts_per_page="15"][vc_empty_space height="30px"][vc_btn title="Découvrez toutes les stories" color="vista-blue" align="center" link="url:https%3A%2F%2Fwww.franceactive.org%2Fsinformer%2Fstories%2F|||"][/vc_column][/vc_row][/vc_section]

Vivre à la campagne ne veut pas dire être loin de tout !

Sylviane BARCET

Fondatrice et associée de Comptoirs de Campagne

Conciergeries rurales

Des commerces multiservice physiques et connectés pour renouer le lien en milieu rural.

3 magasins dans la Loire : Champdieu 42 600,  Boisset-Saint-Priest 42560, Luriecq 42380
Conciergeries rurales

En résumé, quelle offre de de service est proposée par votre startup ?

Un Comptoir de Campagne propose une épicerie de produits locaux et artisanaux, des produits de dépannage, des services comme le gaz, relais colis, la Poste, la presse, la FDJ du dépannage tabac, des services de conciergerie : pressing, cordonnerie, retouche, … et un espace convivial de petite restauration et un bar.
Une offre Service+, en construction, mettra a disposition un espace confidentiel à un ostéopathe, une coiffeuse, un assureur, une banque ou une entreprise pour une réunion ou un évènement. Un comptoir ramène des services de proximité, créé du lien social dans un village.

Pourquoi un concept de commerces multiservice physiques et connectés, organisés en réseaux ? A quels besoins cela répond-t-il ?

Un village sur 2 en France n’a plus de commerce et se transforme en cité dortoir. Les commerces de proximité ont déserté les villages faute de marché. Cependant la population des zones rurales croit à nouveau et est en demande de services de proximité, de modernité et de lien social. Comptoir de Campagne crée des commerces multi-services viables modernes sur les territoires, organisés en réseau.
5 à 6 comptoirs composent une “grappe” sur un territoire dans laquelle les achats et la logistique sont mutualités, les commerçants peuvent échanger et s’entraider. Cette organisation favorise le développement et la viabilité de chacun des commerces. Une boutique en ligne propose également des produits du terroir.

Vous bénéficiez d’un label « Entreprise Solidaire d’Utilité Sociale », délivré par l’Etat : quel cela implique-t-il ?

Les objectifs du projet Comptoir de Campagne sont de ramener des services de proximité, de recréer du lien social entre les populations, de contribuer au développement de l’économie locale à travers des approvisionnements en circuit-court auprès des producteurs et artisans locaux et enfin de créer des emplois. 
L’utilité sociale de notre entreprise a été reconnue et nous a permis d’obtenir le label ESUS et d’entrer dans l’Economie Sociale et Solidaire. Le développement de l’activité, le management des équipes et les relations avec nos partenaires répondent au quotidien aux exigences de ce label.

A moyen terme, quelles ambitions pour COMPTOIRS DE CAMPAGNE ?

7 comptoirs sont aujourd’hui ouverts, 4 dans le Forez, 2 dans le Beaujolais et 1 dans le Dauphiné, 3 autres verront le jour d’ici a fin 2019. Aujourd’hui Comptoir de Campagne investit dans ses commerces avec le support des communes, des collectivités locales et de ses partenaires, et recrute 2 commerçants par comptoir.
Le développement se réalise en Région Auvergne Rhône Alpes. Un partenariat de développement a été conclu avec la structure Go’Up en région Bourgogne Franche Comté.
Courant 2020, des entrepreneurs indépendants pourront rejoindre les réseaux de Comptoir de Campagne dans des grappes existantes ou pour contribuer à la création de nouvelles grappes. Ils bénéficieront ainsi des savoirs faire acquis, des outils et de l’organisation éprouvée.
Notre ambition est que des centaines d’entrepreneurs puissent créer des comptoirs de campagne dans leur village.


Site internet

A bénéficié

d’une garantie de

39 000€

d’un prêt solidaire de

80 000€

A été accompagné par

France Active Loire

Rhône Développement Initiative

En 2018

C’est ici


Please set your google map api key in element pack settings to show your map correctly.

Stories



Vivre à la campagne ne veut pas dire être loin de tout !

04 Sep 2019
>
Stories

Lire les témoignages

Réinsérer par l’emploi : la bonne recette d’Ethic Table

Louise CEREZO-LAHIANI

Directrice d’Ethic-Table

Entreprise d’insertion, activité de traiteur

En 2018, l’entreprise d’insertion mobilise le Dispositif d’Appui aux Structures de l’ESS en transition (DASESS). Ce dispositif propose une offre d’appui aux associations d’Auvergne-Rhône-Alpes qui connaissent des difficultés économiques et financières. Il complète les dispositifs existants (notamment le Dispositif Local d’Accompagnement DLA) et permet d’apporter une réponse rapide, sous forme d’appui conseil express, aux problématiques rencontrées.


Construire un projet social structuré afin de permettre à des personnes éloignées de l’emploi un retour pérenne dans le monde du travail.

Saint-Etienne 42000
Insertion par l’activité économique, traiteur

En 2018, l’entreprise d’insertion mobilise le Dispositif d’Appui aux Structures de l’ESS en transition (DASESS). Ce dispositif propose une offre d’appui aux associations d’Auvergne-Rhône-Alpes qui connaissent des difficultés économiques et financières. Il complète les dispositifs existants (notamment le Dispositif Local d’Accompagnement DLA) et permet d’apporter une réponse rapide, sous forme d’appui conseil express, aux problématiques rencontrées.

Ethic-Table est une entreprise d’insertion, pourriez-vous nous rappeler sa vocation principale et ses activités ?

Depuis 2013, ETHIC TABLE exerce une activité de traiteur comprenant buffets, cocktails, plateaux repas , café d’accueil, etc..
Acteurs d’une croissance raisonnée, nous privilégions les produits frais et de saison ainsi que les acteurs locaux, nous sommes aussi vigilants sur notre impact carbone (matériaux recyclables biodégradables).
L’association mène un projet social permettant à des personnes éloignées de l’emploi un retour pérenne dans le monde du travail.

L’équipe comprend une directrice en charge du développement commercial, une cheffe de cuisine officiant en tant qu’encadrante technique restauration collective et formation, un chef de cuisine traiteur et restaurant, et enfin six salariés en insertion sur des postes d’employés polyvalents de restauration, livreurs et préparatrice de commande.

En 2018 vous, vous mobilisez plusieurs dispositifs d’accompagnement, notamment le DASESS : pourquoi, et surtout que cela-t-il vous a-t-il apporté ?

Nous avons sollicité le DASESS suite à des tensions de trésoreries dues à une activité très faible sur le début de l’année 2018. La structure étant récente, qui plus est positionnée sur un champ très concurrentiel, nous disposions alors de fonds propres insuffisants, et d’une trésorerie trop juste pour asseoir la pérennité de l’entreprise.
Outre l’intervention « flash » du DASESS via la mobilisation d’un conseiller en financement du réseau France active, nous avons pu bénéficier de la mise en place d’outils de gestion et de développement nécessaires à l’élaboration d’un plan de redressement.
Un tour de table financier nous a par la suite permis de mobiliser les partenaires intentionnels et bancaires pour opérer une consolidation nécessaire.

En 2020, vous avez été touché par la crise sanitaire, vous avez mis en place un Prêt de Relève Solidaire ?
Quels sont vos projets pour 2021 ?

 

La crise de la COVID19 a touché ETHIC TABLE dès l’ouverture de notre nouveau restaurant en mars 2020, impactant également le service traiteur par l’annulation de toutes les commandes.

Pour rebondir, notre association a souscrit à un Prêt Relève Solidaire (PRS) auprès de France Active Loire. D’un montant de 30 000€, il a permis de dynamiser l’activité  et consolider la trésorerie sous tension pendant la période. Et nous avons pu faire preuve de résilience : les emplois en insertion ont été sauvegardés.

En 2021, nous souhaitons ouvrir au plus vite notre nouveau restaurant et relancer ses activités. En attendant des jours plus favorables, nous embauchons de nouveaux salariés, affinons nos menus et cherchons à dénicher des producteurs locaux pour étoffer notre offre de produits en circuit court. D’autant plus que nous construisons un projet de cuisine centrale afin de nous positionner sur des marchés que nous espérons voir réservés, entres les cantines scolaires.


Site internet

A bénéficié depuis sa création

d’une subvention de

10 000€ en 2011

d’un fonds d’amorçage associatif de

10 000€ en 2013

d’un accompagnement du DASESS suivi d’un financement de consolidation de

10 000 € en 2018

d’un Prêt Relève Solidaire (PRS) de

30 000 € en 2020

A été accompagné par

France Active Loire

Depuis 2011

C’est ici

Please set your google map api key in element pack settings to show your map correctly.

Stories



Lire les témoignages

Quand les blouses et tabliers font leur retour !

Karine Peyre de Fabrègues

Fondatrice et gérante de la Kraft Compagnie

Fabrication de blouses et tabliers, atelier de confection

France Active Loire m’a apporté un appui déterminant pour décrocher un financement, sans lequel ma banque ne m’aurait jamais suivie


Neulise 42590
Fabrication de blouses et tabliers, atelier de confection

Issue d’une formation en stylisme et modélisme, Karine Peyre de Fabrègues a d’abord exercé en free-lance pendant une quinzaine d’années. En 2017, elle relève le challenge de rependre l’entreprise d’un de ses anciens fournisseurs et crée Kraft Compagnie, localisée à Neulise (42590).

Quel est le savoir-faire développé par l’entreprise?

Kraft Compagnie regroupe deux marques issues d’un savoir-faire typiquement « made in France ».
D’abord « Blouses et Tabliers » qui s’adresse aux entreprises en leur proposant des vêtements à leur image, mais également du textile scolaire (blouses, tabliers d’activités…).
Plusieurs institutions ont récemment fait appel à nous : le Centre Beaubourg, le Planétarium de Vaulx-en-Velin, le cinéma Lumière de Lyon, l’Ecole des Apprentis d’Auteuil de Saint-Etienne…
« Macopat » est notre manufacture de confection et de patronage. C’est un atelier de fabrication, hérité du savoir-faire de l’industrie textile française et surtout locale (proximité du bassin roannais, ancienne « capitale » du textile).
Ce travail à façon, soit près de 30000 pièces confectionnées chaque année, est réalisé pour des clients qui ont choisi de relocaliser la production en France.

Qu’est-ce qui est difficile lorsque l’on reprend une entreprise, qui plus est dans un secteur d’activité qui souffre d’une concurrence mondialisée?

Tout est difficile ! En premier lieu, mon profil était d’avantage orienté vers la conception de vêtements Il a fallut que j’intègre la partie fabrication. J’ai été aidée en cela par le cédant pendant une période d’un an.
Cheffe d’entreprise, c’est aussi le côté humain : j’ai repris l’ensemble des six salariées… portant actuellement l’effectif à neuf. Les profils sont très techniques, il est par conséquent difficile de recruter des couturières, coupeuses, repasseuses quand la plupart des formations ont disparues.
Il faut également suivre la trésorerie, véritable « nerf de la guerre » pour l’entreprise.
Bref, c’est donc beaucoup d’investissement au quotidien. Mais la demande de produits issus du savoir-faire « made in France » est forte et nous sommes plutôt débordées par des demandes tous azimuts !

Une entreprise engagée, ça veut dire quoi ?

«  Je met un point d’honneur à démultiplier les impacts positifs de mon entreprise : politique de bien-être au travail, collaboration avec des personnes handicapées de l’Esat de Bussières, partenariats avec des entreprises de broderie et de sérigraphie locales ou encore la mise en place d’un système de recyclage textiles et papier…
Kraft et compagnie travail en priorité avec un réseau local et des partenaires qui répondent aux même envies que nous.

Que vous a apporté l’accompagnement économique et financier de France Active Loire?

Honnêtement, c’est assez motivant car je me suis sentie soutenue dans mon projet de reprise, après je dois l’avouer quelques hésitations à franchir le pas de la reprise.
J’ai également été lauréate du grand prix régional « Initiative O Féminin » organisé par les réseaux France Active et Initiative France, encourageant la création – reprise d’entreprise par les femmes dans les zones rurales et prioritaires de la ville, dans les activités innovantes et à impact social, sociétal ou environnemental positif.


Site internet

A bénéficié

d’une garantie de

42 000€

A été accompagné par

France Active Loire

En 2018

C’est ici

Please set your google map api key in element pack settings to show your map correctly.

Stories

Dans le grand bain

02 Mar 2016
>
Stories

Tout est sous contrôle

18 Avr 2016
>
Stories

Insérer davantage d’énergies renouvelables dans les réseaux

26 Juil 2016
>
Stories

Seconde vie et deuxième chance

07 Fév 2017
>
Stories

L’écologie comme investissement

06 Mar 2017
>
Stories

Dialogues autour de la langue et de l’image

07 Mar 2017
>
Stories

Les saveurs de la culture hors-sol

08 Mar 2017
>
Stories

Quand le collectif s’empare du funéraire

09 Mar 2017
>
Stories

Une SCOP pour prendre son destin en main

10 Mar 2017
>
Stories

Participer au désenclavement du territoire

12 Juin 2017
>
Stories

Un accompagnement fondamental pour prendre un nouveau départ

19 Juin 2017
>
Stories

Vous avez tous les ingrédients d’une bonne recette

26 Juin 2017
>
Stories

Engagés pour leur territoire

20 Sep 2017
>
Stories

Zéro chômeur : chiche ?

08 Nov 2017
>
Stories

Le dire en langue des signes

07 Mar 2018
>
Stories

Des emplois et des rencontres

09 Mar 2018
>
Stories

L’impact environnemental des activités tertiaires

03 Avr 2018
>
Stories

Le collectif au service de l’innovation

05 Avr 2018
>
Stories

Tout a commencé sur un balcon…

06 Avr 2018
>
Stories

Des livres et un café pour apprendre à vivre ensemble

09 Avr 2018
>
Stories

Écohabitat : une initiative originale pour promouvoir le respect de la nature

11 Mai 2018
>
Stories

L’échographe du futur existe déjà au présent

11 Mai 2018
>
Stories

Un restaurant est le lieu public par excellence, celui du vivre ensemble.

12 Juin 2018
>
Stories

Habitat : une troisième voie est possible

12 Juin 2018
>
Stories

L’éducation populaire comme matrice

05 Juil 2018
>
Stories

Renouer la confiance avec les habitants de copropriétés en difficulté

05 Juil 2018
>
Stories

Un véritable outil économique pour créer de l’insertion

12 Juil 2018
>
Stories

Insertion : faire bouger les lignes

10 Sep 2018
>
Stories

RézoSocial, une entreprise sociale et solidaire qui fait le pari de l’insertion professionnelle par l’informatique

10 Sep 2018
>
Stories

Un concentré de tradition et d’esprit d’innovation

30 Oct 2018
>
Stories

Transformer nos modes de consommation, c’est possible

07 Nov 2018
>
Stories

Rester femme malgré la maladie

09 Nov 2018
>
Stories

Un espace pour trouver sa place au cœur de la jungle économique

09 Nov 2018
>
Stories

Revalorisation des textiles, emplois et sauvegarde de l’environnement à la clé

09 Nov 2018
>
Stories

Entreprendre en Corse pour créer son emploi

09 Nov 2018
>
Stories

Une SCIC pour l’emploi de personnes en situation de handicap

02 Jan 2019
>
Stories

Accompagner les exilés dans tout leur parcours

02 Jan 2019
>
Stories

Précarité énergétique : les réussites de la rénovation solidaires

28 Jan 2019
>
Stories

La réinsertion au service de l’artisanat et de l’écoconstruction

01 Mar 2019
>
Stories

Adapter l’activité physique et le bien-être aux personnes fragilisées

01 Mar 2019
>
Stories

L’entrepreneuriat est un sport de combat

01 Mar 2019
>
Stories

Soigner son image et son compte en banque avec une appli

04 Mar 2019
>
Stories

Faire de l’inclusion numérique un bien commun

14 Mai 2019
>
Stories

Quand les blouses et tabliers font leur retour !

04 Sep 2019
>
Stories

Lire les témoignages

Les enfants redécouvrent le goût !

Amandine Prat

Fondatrice de GOUT’CHOU

Restauration collective spécialisée en nutrition infantile

La création d’entreprise est un pari risqué, mais France Active Loire m’a soutenue à chaque étape du développement de l’entreprise.

Saint-Just-La-Pendue 42540
Restauration collective spécialisée en nutrition infantile

Professionnelle de la restauration collective et de l’hôtellerie, Amandine Prat s’est lancée dans l’aventure en créant GOUT’CHOU à Saint-Just-La-Pendue (42540), une entreprise de restauration collective spécialisée en nutrition infantile. En 2017, elle remporte le concours régional « Initiative O féminin », lauréate parmi plus d’une centaine de candidates.

Quelles sont les motivations qui vous ont poussée à créer votre entreprise et à vous implanter en zone rurale ?

Le projet entrepreneurial correspondait à un souhait personnel, notamment l’envie d’être impliquée dans la dynamique économique d’un territoire.
Quant au concept de traiteur dédié à la petite enfance, il est issue d’une rencontre avec un entrepreneur lilois, Anthony Beharelle , fondateur de « Croc La Vie ». Dès 2014, appuyé par le Groupement Régional Alimentaire de Proximité (GRAP), j’ai bénéficiée du fonds de confiance de France Active pour prototyper l’offre de service de Gout’chou. Après plusieurs hésitations, l’entreprise s’est implantée à Saint-Just-La-Pendue qui disposait d’un positionnement stratégique sur l’axe Roanne – Lyon Saint-Etienne.
Il faut également avouer que l’offre immobilière y est plus accessible, en particulier lorsqu’on est une jeune entreprise !

Qu’est-ce qui distingue GOUT’CHOU d’une entreprise de restauration collective « classique»?

Contrairement aux traiteurs industriels, notre activité repose sur un approvisionnement en matière brute locale qui est directement transformée sur place : pas d’utilisation de conserves ou d’autres produits issus d’une transformation agro-alimentaire. C’est notre marque de fabrique.
Gout’chou est d’abord une entreprise à taille humaine, ce qui parfois simplifie les relations commerciales avec les clients : nous avons une certaine souplesse !
Nous livrons actuellement une cinquantaine de crèches situées sur les départements de la Loire et du Rhône, soit 850 repas par jour.

Gout’chou est une entreprise engagée, ça veut dire quoi ?

Organisée en Société par Actions Simplifiée (SAS), Gout ’chou a aménagé ses statuts de façon similaire à l’agrément « Entreprise solidaire d’utilité sociale » (ESUS) : échelle des salaires, « une personne = une voix », bénéficies mis en réserve…
Dans le cadre d’une stratégie d’approvisionnement locale, nous avons également intégré le Projet Alimentaire Territorial conduit par Roannais Agglomération, visant à la création d’une zone économique agricole pour répondre aux besoins de la restauration collective en produits maraîchers de proximité.
Nous souhaitons travailler au maximum avec des fournisseurs locaux.

En 2017, l’entreprise a connu une forte accélération : qu’est-ce-qui a été le plus difficile pour vous ?

Une chose que je n’avais pas forcément anticipé à la création de l’entreprise : la gestion des ressources humaines ! La croissance de l’activité avec sa surcharge induite a parfois créée de l’inconfort pour les premiers salariés. Il est souvent difficile pour une très petite entreprise de les fidéliser . Heureusement, le renouvellement et un dialogue constructif ont permis de stabiliser les effectifs à 10 permanents depuis un an. L’organisation est désormais bien rodée pour satisfaire la demande des clients.

Que vous a apporté l’accompagnement économique et financier de France Active Loire?

J’ai connu France Active par l’intermédiaire du Groupement Alimentaire de Proximité qui accompagne près de 100 entrepreneurs sur la région et qui dispose d’une connaissance fine du réseau.
Au-delà de l’apport des conseillers financiers dans l’analyse et la réponse à nos besoins, c’est également la confrontation avec les bénévoles du Comité d’engagement financier qui m’a bien challengé lors du développement de l’entreprise en 2017.
Nous avions alors besoin d’un soutien en trésorerie pour asseoir cette croissance : nous avons obtenu financement de France Active Investissement.
J’ai particulièrement apprécié les échanges avec des bénévoles expérimentés !

A bénéficié

de plusieurs financements à hauteur de

181 000€

A été accompagné par

France Active Loire

En 2018

C’est ici


Please set your google map api key in element pack settings to show your map correctly.

Stories



Dans le grand bain

02 Mar 2016
>
Stories

Insérer davantage d’énergies renouvelables dans les réseaux

26 Juil 2016
>
Stories

Seconde vie et deuxième chance

07 Fév 2017
>
Stories

Une SCOP pour prendre son destin en main

10 Mar 2017
>
Stories

Mettre le numérique au service de l’inclusion et de l’emploi

14 Juin 2017
>
Stories

C’est le projet associatif qui nous mobilise

03 Juil 2017
>
Stories

Le meilleur déchet est celui qui n’existe pas.

06 Oct 2017
>
Stories

Pionnier de l’auto-partage

02 Fév 2018
>
Stories

Les nouvelles technologies, vecteurs d’activité physique et de santé

30 Mar 2018
>
Stories

L’impact environnemental des activités tertiaires

03 Avr 2018
>
Stories

Le collectif au service de l’innovation

05 Avr 2018
>
Stories

L’échographe du futur existe déjà au présent

11 Mai 2018
>
Stories

Habitat : une troisième voie est possible

12 Juin 2018
>
Stories

L’éducation populaire comme matrice

05 Juil 2018
>
Stories

Un véritable outil économique pour créer de l’insertion

12 Juil 2018
>
Stories

Insertion : faire bouger les lignes

10 Sep 2018
>
Stories

RézoSocial, une entreprise sociale et solidaire qui fait le pari de l’insertion professionnelle par l’informatique

10 Sep 2018
>
Stories

Revalorisation des textiles, emplois et sauvegarde de l’environnement à la clé

09 Nov 2018
>
Stories

Entreprendre en Corse pour créer son emploi

09 Nov 2018
>
Stories

Partager la mer avec tous

16 Nov 2018
>
Stories

Des biodéchets valorisés à deux pas de chez vous

06 Déc 2018
>
Stories

Une SCIC pour l’emploi de personnes en situation de handicap

02 Jan 2019
>
Stories

Accompagner les exilés dans tout leur parcours

02 Jan 2019
>
Stories

Passer de l’insertion à l’inclusion

28 Jan 2019
>
Stories

Précarité énergétique : les réussites de la rénovation solidaires

28 Jan 2019
>
Stories

La réinsertion au service de l’artisanat et de l’écoconstruction

01 Mar 2019
>
Stories

Les enfants redécouvrent le goût !

04 Sep 2019
>
Stories

Voir les autres stories

Projet de création d’ENVIE AUTONOMIE Rhône-Alpes

Pierre-Gilles Gayet

Directeur d’ENVIE LOIRE

Réemploi de matériel médial

Tester des projets tout en bénéficiant d’un regard bienveillant a été formateur et nous a conforté dans notre idée : nous allions réussir !


Saint-Etienne 42000
Rénovation de matériel médical

Pouvez-vous nous rappeler la vocation du réseau associatif national ENVIE ?

ENVIE LOIRE est une entreprise d’insertion membre du réseau national ENVIE, de filiation EMMAUS, spécialisée dans la collecte, la réparation et le recyclage d’appareils électroménagers et multimédia.
Depuis 35 ans, ENVIE répond à une 3 triple vocation :

  • Sociale – par son action d’accompagnement vers l’emploi durable de publics en difficultés et par sa gouvernance désintéressée
  • Environnementale – par son modèle d’économie circulaire qui conduit à transformer les déchets en ressources
  • Economique par sa contribution au développement du territoire en travaillant en partenariat avec les acteurs locaux, notamment les collectivités ;

Comment est née le projet de création d’ENVIE AUTONOMIE et cet association s’adresse-t-elle?

A l’image de nombreuses structures de l’économie sociale et solidaire, le réseau national ENVIE initie sans cesse de nouveaux projets en faveur des fragilités présentes sur les territoires.
ENVIE autonomie Rhône-Alpes s’inscrit dans le cadre de l’essaimage d’une démarche initiée au sein d’ENVIE Anjou en 2014 : collecter et rénover du matériel médical (lits médicalisés, fauteuils roulants, déambulateurs, lève-personne) pour le proposer à toutes les personnes en perte d’autonomie, âgées ou en situation de handicap, ainsi qu’aux établissements de santé amenés à les accueillir (bénéficiaire d’une prise en charge par la sécurité sociale mais ne pouvant assumer le reste à charge, personne dont le handicap évolue et demande une adaptation régulière du matériel, personnes en grande précarité avec des situations administratives complexes ou en rupture avec la société… ).
Envie Loire a donc souhaité concrétiser à son tour cette démarche en ouvrant son premier atelier et showroom à Saint-Etienne dans le quartier de Montplaisir, au cœur de ses activités historiques.

Dans une phase de prototypage de l’offre de service, qu’est-ce qui est le plus difficile?

Evidemment, il a fallu trouver des partenaires pour démarrer, mais paradoxalement, ce ne fut pas le plus difficile car ce projet a suscité énormément d’enthousiasme et d’adhésion dès le départ, avec des niveaux de soutiens financiers que nous n’avions jamais connu jusqu’à lors !
L’expérimentation à Angers puis l’étude de faisabilité en 2016 nous ont beaucoup aidé, notamment pour nous acculturer au secteur médical et à la réglementation, mais cela reste très théorique tant que ce n’est pas incarné.
En réalité, la réussite du projet est intimement liée aux personnes recrutées pour le mener à bien, et ce fut sans doute la principale difficulté à laquelle nous avons été confrontés; c’est en effet le recrutement de la cheffe de projet ergothérapeute en juin 2017, après 4 mois de recherches infructueuses, qui a déclenché le démarrage, suivi de près par le chef d’atelier puis par une technico-commerciale expérimentée quelques mois plus tard pour développer l’activité.
Aujourd’hui, le modèle économique n’est toujours pas viable, et tout en continuant à structurer cette nouvelle activité, notre énergie est focalisée sur la reconnaissance de notre modèle d’économie circulaire afin que le matériel rénové puisse être remboursé par la sécurité sociale au même titre que le matériel neuf, ce qui générera des économies substantielles pour notre système de santé !


Site internet

A bénéficié

d’une prime de

16 500€

A été accompagné par

France Active Loire

En 2018

C’est ici


Please set your google map api key in element pack settings to show your map correctly.

Stories



Electricité 100% renouvelable pour citoyens éclairés

03 Août 2015
>
Stories

Dans le grand bain

02 Mar 2016
>
Stories

Seconde vie et deuxième chance

07 Fév 2017
>
Stories

L’écologie comme investissement

06 Mar 2017
>
Stories

Quand le collectif s’empare du funéraire

09 Mar 2017
>
Stories

Vous avez tous les ingrédients d’une bonne recette

26 Juin 2017
>
Stories

Engagés pour leur territoire

20 Sep 2017
>
Stories

Des emplois et des rencontres

09 Mar 2018
>
Stories

Tout a commencé sur un balcon…

06 Avr 2018
>
Stories

Des livres et un café pour apprendre à vivre ensemble

09 Avr 2018
>
Stories

Écohabitat : une initiative originale pour promouvoir le respect de la nature

11 Mai 2018
>
Stories

Renouer la confiance avec les habitants de copropriétés en difficulté

05 Juil 2018
>
Stories

Et si on vivait ensemble ?

12 Sep 2018
>
Stories

Un concentré de tradition et d’esprit d’innovation

30 Oct 2018
>
Stories

Des biodéchets valorisés à deux pas de chez vous

06 Déc 2018
>
Stories

La réinsertion au service de l’artisanat et de l’écoconstruction

01 Mar 2019
>
Stories

Projet de création d’ENVIE AUTONOMIE Rhône-Alpes

04 Sep 2019
>
Stories

Lire les témoignages

Renforcer l’inclusion par le pouvoir d’adhésion à un nouveau projet

[vc_section css=".vc_custom_1510331399657{background-color: #01caaa !important;}" el_class="section-stories-top"][vc_row el_class="btn-sharing"][vc_column width="1/12"][/vc_column][vc_column width="4/6"][vc_empty_space height="15px"][vc_acf field_group="1128" field_from_1128="field_59df5ab9bfbe5" el_class="font-montserrat-medium txt-black name"][hover_box image="3102" image_hover="1017"][vc_acf field_group="1128" field_from_1128="field_59df5afcbfbe6" el_class="font-zilla-bold-italic txt-white fonction"][vc_column_text el_class="txt-black secteur-activite"]Coopérative et entreprise adaptée[/vc_column_text][vc_acf field_group="1244" field_from_1244="field_59e764fb55f9c" el_class="txt-white temoignage"][vc_empty_space height="15px"][/vc_column][vc_column width="1/6" el_class="profil-box"][vc_single_image image="11451" img_size="full" alignment="center" el_class="profil"][/vc_column][vc_column width="1/12"][/vc_column][/vc_row][/vc_section][vc_section full_width="stretch_row" css=".vc_custom_1510396755057{background-color: #ffffff !important;}"][vc_row full_width="stretch_row" css=".vc_custom_1507190362854{background-color: #ffffff !important;}"][vc_column width="1/12"][/vc_column][vc_column width="4/6" css=".vc_custom_1507733071891{padding-right: 8% !important;padding-left: 8% !important;}" el_class="btn-sharing"][vc_empty_space height="10px"][vc_custom_heading source="post_title" use_theme_fonts="yes" el_class="font-montserrat-medium"][vc_separator][vc_column_text]Bouaye 44830
Coopérative et entreprise adaptée[/vc_column_text][vc_separator][vc_column_text]La Saprena est une entreprise qui se veut inclusive. Implantée à Bouaye (44) depuis 30 ans, elle décide en 2017 de miser sur le modèle de la Société Coopérative d’Intérêt Collectif (SCIC) pour que ses salariés se sentent plus concernés.
Alexandra Miailhe, sa directrice, retrace cette belle aventure.[/vc_column_text][vc_column_text]Des salariés qui n’handicapent pas l’activité
La Saprena recrute des travailleurs handicapés depuis son existence grâce à l’association Adapei 44, dont les membres sont les parents d’enfants handicapés. Aujourd’hui elle compte 360 salariés dont 66 % sont atteints d’un handicap.
Ils sont répartis dans les différentes activités de l’entreprise (sous-traitance industrielle, propreté et services associés, logistique et entretien des espaces verts). Une politique qui porte ses fruits. La société possède 850 clients, certains prestigieux comme Airbus et Disney. Elle apporte aussi ses services sur 1 150 sites. Un carnet de commandes bien rempli qui permet de réaliser un chiffre d’affaires de 12 millions d’euros et de prouver, par la même occasion, que ses salariés ne sont en rien un frein au développement de l’activité économique.
[/vc_column_text][vc_column_text]Seconde entreprise adaptée à devenir une coopérative
Déjà reconnue pour l’intégration de ses salariés en situation de handicap, La Saprena ne s’arrête pas là. Elle souhaite inclure encore un peu plus ses salariés en leur ouvrant la gouvernance de l’entreprise.
Une première réflexion naît en 2015.
Elle n’aboutira pas à cause de la valeur de l’entreprise, rendant le rachat par les salariés trop complexe. En 2017, l’idée commence à se concrétiser à la suite de la décision de l’actionnaire de se retirer partiellement du capital de La Saprena. «L’objectif principal était de renforcer l’implication des salariés adaptée dans la vie de l’entreprise » déclare Alexandra Miailhe, directrice générale de La Saprena. Le passage en SCIC correspond parfaitement à ses objectifs : implication des salariés et entrée de nouveaux actionnaires.
C’est justement à cette occasion que France Active décide de rentrer au capital de la coopérative. [/vc_column_text][vc_column_text]Donner le pouvoir aux salariés
L’intérêt de ce passage en société coopérative est d’inclure les salariés au centre des décisions. « La Saprena rend à ses salariés la richesse qu’ils créent en les associant à la gouvernance.» Les employés comptent désormais deux représentants au conseil d’administration et trois représentants au comité de direction.
Alexandra Miailhe poursuit en précisant cette fois-ci les objectifs de la gouvernance : « le premier attendu est de faire en sorte que le plus grand nombre de salariés deviennent associés salariés et s’investissent dans l’avenir de La Saprena ». La SCIC a fait de l’inclusion son modèle.

Nul doute que ce passage en société coopérative a permis de renforcer encore un peu plus les valeurs prônées par l’entreprise.[/vc_column_text][vc_btn title="Site internet" color="vista-blue" align="center" link="url:https%3A%2F%2Fwww.saprena.com%2F||target:%20_blank|"][/vc_column][vc_column width="1/6"][vc_row_inner css=".vc_custom_1510331033335{background-color: #01caaa !important;}" el_class="stories-side-top"][vc_column_inner][fancy_heading h1="0" title="A bénéficié"]d’un prêt solidaire de[/fancy_heading][vc_acf field_group="1128" field_from_1128="field_59df5b40bfbe7"][vc_acf field_group="1128" field_from_1128="field_59df6b826fc4e" el_class="fancy_heading"][vc_acf field_group="1128" field_from_1128="field_59df5bb7bfbe9"][fancy_heading h1="0"]d’un investissement de[/fancy_heading][vc_acf field_group="1128" field_from_1128="field_59df5b88bfbe8"][vc_acf field_group="1128" field_from_1128="field_59df6b826fc4e" el_class="fancy_heading"][vc_acf field_group="1128" field_from_1128="field_59df5c2abfbea"][/vc_column_inner][/vc_row_inner][vc_row_inner el_class="stories-side-bottom"][vc_column_inner][fancy_heading h1="0" title="A été accompagné par"][/fancy_heading][vc_acf field_group="1128" field_from_1128="field_59df5c4abfbeb"][fancy_heading h1="0" title="Avec le soutien de"][/fancy_heading][vc_acf field_group="1128" field_from_1128="field_59df5c80bfbec"][fancy_heading h1="0" title="En 2017"][/fancy_heading][/vc_column_inner][/vc_row_inner][/vc_column][vc_column width="1/12"][/vc_column][/vc_row][/vc_section][vc_section][/vc_section][vc_section full_width="stretch_row" css=".vc_custom_1507214196970{background-color: #ffffff !important;}"][vc_row][vc_column][vc_empty_space height="30px"][vc_custom_heading text="C'est ici" font_container="tag:h2|text_align:center" use_theme_fonts="yes" el_class="font-zilla-bold-italic arrow-green-bottom title-padding"][vc_empty_space height="30px"][/vc_column][/vc_row][vc_row full_width="stretch_row_content_no_spaces"][vc_column][map zoom="7" height="400" border="0" lat="47.1647" lng="-1.6789099999999735" icon="3231"][/map][/vc_column][/vc_row][/vc_section][vc_section full_width="stretch_row" css=".vc_custom_1507158369201{border-top-width: 1px !important;border-top-color: #1c1c1c !important;}"][vc_row full_width="stretch_row_content"][vc_column][vc_empty_space height="30px"][vc_custom_heading text="Autres Stories" font_container="tag:h2|text_align:center" use_theme_fonts="yes" el_class="font-zilla-bold-italic arrow-green-bottom title-padding"][vc_empty_space height="30px"][/vc_column][/vc_row][vc_row full_width="stretch_row_content_no_spaces"][vc_column][related_post_fa posts_per_page="15"][vc_empty_space height="30px"][vc_btn title="Découvrez toutes les stories" color="vista-blue" align="center" link="url:http%3A%2F%2Ffranceactive-loire.org%2Fsinformer%2Fstories%2F|||"][/vc_column][/vc_row][/vc_section]